Champions 2018 doublette mixte : Mélynda FIGADERE et José PINEDO - Bezolles
Champions doublette vétéran 2018 : Robert SERRANO et Patrick PUJOL - Bassoues
Champions triplette mixte 2018 : Séverine BEGUE, Sylvain BONNE et Franck BEYRIE - Bezolles
Championnes doublette féminin 2018 : Cathy GIRAL et Arlette MONTANE - Mirande
Champions doublette senior 2018 : Frédéric CAZES et Gérard DELOM - Lalanne Arqué
Championne 2018 tête à tête : Audrey LADOUES - Urgosse
Champion 2018 tête à tête : Jean-Michel ESQUERRA- Plaisance
Champions 2018 triplette promotion : Jean Paul SPERANDIO, Eric HERNANDEZ et Claude LIARES - Jegun
Champions doublette promotion 2018 : Benoit AUBRESPIN et Cédric SUSIO - Mauvezin
Championnes 2018 triplette féminine : Manon LADOUES, Noëlle ESCOS et Audrey LADOUES- Urgosse
Champions 2018 triplette sénior : Gérard DELOM, Frédéric CAZES et Pierre BENONI - Lalanne Arqué
Champions Triplettes Vétérans 2018 : Michel MINJON, André PERIN et Alain LEBON - Pavie
Champions doublette provençal 2018 : Cédric MILLET et Yann RIZZO - Samatan
Champions triplette provençal 2018 : José PINEDO, Pascal POINSOT et Jean-Pierre DUFIEUX - Bezolles
Champion Tête à tête junior 2018 : Paul CLERMONT-MAUREL - Saint -André
Champion Tête à tête cadet 2018 : Mathis MUR - Saint-Arailles
Champion Tête à tête minime : Nathan AGUER - Urgosse
Champion Tête à tête benjamin 2018 : Enzo SOSO - Aignan
Champions triplette junior 2018 : Paul CLERMONT MAUREL, Clément GREGOIRE JOSEPH et Maxime SAINT MARTIN - Saint André/Samatan
Champions triplette cadets 2018 : Enzo PHILIPPOT, Gino ESCOS et Sean MITTERTAND - Urgosse
Champions triplette minime 2018 : Thomas SUAREZ, Lucas PUJOL et Alban DUBRANA - Puycasquier/St Sauvy
Vainqueur CDC D1 2018 : SAINT MICHEL 1
Vainqueur CDC D2 2018 : LA SAUVETAT
Vainqueur CDC D3 2018 : PLAISANCE 2
Vainqueur CDC D4 2018 : LALANNE ARQUE 2
Vainqueur CDC féminin D1 2018 : URGOSSE 2
Vainqueur CDC féminin D2 2018 : SAINT ANDRE 2
Vainqueur TOP12 2018 : PLAISANCE 1
Vainqueur CDC vétéran D1 2018 : Pavie 1
Vainqueur CDC vétéran D2 2018 : Isle Jourdain 1
Vainqueur CDC vétéran D3 2018 : Aignan 2
Vainqueur CDC Jeu Provençal 2018 : SAINT ANDRÉ

Suite à l’article dominical « Haut fourneau » paru le 28/10/18 page 32 dans La Dépêche du Midi, écrit par M. André Daguin

Réponse à Monsieur André Daguin sur son inquiétude pour la pétanque olympique et l’utilisation de boules à des fins autres que sportives ou ludiques. 

La pétanque se joue pacifiquement avec des boules d’acier qui peuvent entre les mains de gens énervés, malintentionnés ou ayant du yaourt entre les deux oreilles servir à d’autres fins qu’à des activités paisibles, j’en conviens. Au passage, je fais remarquer qu’il y a plus de crimes au couteau de cuisine qu’à l’aide de boules de pétanque sans faire passer les chefs cuisiniers pour des criminels avides de sang et sans que le célèbre livre rouge en soit recouvert d’autant d’hémoglobine que les étoiles en disparaissent.

Oui, la pétanque se pratique avec des cercles matérialisés dans lesquels les joueurs doivent poser leurs pieds joints (pieds tanqués) afin de pouvoir jouer tous du même endroit. Le cercle est une notion reprise dans de nombreux et divers domaines tels, le cercle familial, les cercles de jeux, les cercles de présentation et le cercle de pâtisserie, d’entremet, à mousse par exemple. Voyez même, les anneaux olympiques sont en fait des cercles au nombre de cinq. Il est vrai que la pétanque rêve de cercle olympique. Le cercle est la figure géométrique la plus fréquemment présente dans les rêves. Le cercle est associé par les rêveurs à la notion d’infini. Le cercle n’a ni de début, ni de fin ce qui lui donne une dimension dynamique de mouvement.

C’est pourquoi, notre combat ne se situe pas dans un film d’horreur style « You’re next » ou « meurtres en cuisine » mais dans un élan bénévole de milliers de doux rêveurs débonnaires vers l’olympisme, vers l’idéal perdu du Baron de Coubertin. Allez le chemin vers Olympe est assez ardu sans que M. André Daguin ne s’oblige, pour tenter de faire rire, d’avoir de l’esprit ou d’avoir quelque chose à dire, de planter un couteau de cuisine, bien entendu, dans le dos des pétanqueurs.

Alain Cantarutti